• Nichita

Que changera l'arrivée du REM pour la Rive-sud ?


Carte du Réseau Express Métropolitain (Source : https://rem.info/fr)

S’il y a un projet que tous les habitants de la grande région de Montréal attendent, c’est bien le Réseau Express Métropolitain, appelé communément REM. Ce projet révolutionnaire s’étend de Brossard dans la Rive-Sud de Montréal, jusque dans le nord-ouest de l’agglomération, avec des branches vers Deux-Montagnes, vers l’aéroport et le long de l’A40, en passant par le tunnel du mont Royal.


Que changera l’arrivée du REM pour les habitants de la Rive-Sud de Montréal ? Quels seront les conséquences sur le marché de l’immobilier ?


Un projet structurant qui s’intègre au réseau existant


Le REM est une ligne de métro léger qui, initialement, a été pensée comme un train de banlieue. Sa vocation a vite changé lors de la confirmation de la construction des stations McGill (ligne verte) et Édouard-Montpetit (ligne bleue).


Le REM viendra donc appuyer et structurer le réseau de métro existant, en augmentant la liberté de déplacement de ses usagers et en leur donnant accès au centre-ville de Montréal.


Des gains de temps importants


Ses avantages sont indéniables : le REM permettra non seulement de rendre les déplacements plus efficaces et rapides, mais assurera également des gains de temps importants pour les usagers.


Néanmoins, l’arrivée du REM sur la Rive-Sud nécessitera une réorganisation des liaisons par autobus. Ces derniers devront se rabattre vers les stations du REM pour permettre aux usagers de traverser le pont Champlain et de se rendre au centre-ville. En outre, ils continueront de circuler et de desservir les bassins de populations locales.


Qu'en est-il du marché de l’immobilier ?


Selon un rapport publié par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) en 2019, la croissance des prix des propriétés est plus importante sur la Rive-Sud de Montréal que partout ailleurs dans la région. La Rive-Sud a ainsi affiché la croissance du prix moyen la plus forte pour la période de juillet à septembre 2019, soit 7,5 % (par rapport au troisième trimestre de 2018).


Le nombre de mises en chantier résidentielles y a également explosé. À Brossard par exemple, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) en a recensé 1783, dont 942 condos et 736 logements locatifs. Un boom immobilier qui n’est pas étranger à l’arrivée du REM.

Sources :

  1. Le REM sur la Rive-Sud : gagner ou perdre du temps ?

  2. Journal Métro - Rive-Sud : un boom immobilier associé au REM qui pourrait stimuler l’étalement urbain

  3. Évaluation du marché de l’habitation


Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn